Du Berry à la Guyenne

Site en rapport avec les Royaumes Renaissants
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les 16 ème de Finale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Lissandril

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 21/05/2011

MessageSujet: Re: Les 16 ème de Finale   Lun 6 Juin - 10:48

Lissandril s'était rendu près de la lice. Il attendait avec impatience de voir jouter Dame Kalimalice et le Duc Ursus. Ce fut Dame Kalimalice qui s'élança la première. Le premier assaut n'avait pu la départager de son adversaire. Mais lorsque le Baron de Digoine brisa sa lance contre elle lors du second assaut et qu'elle chuta, Lissandril sentit une boule se former dans son estomac.

Dès qu'il le put, ne voulant briser les conventions, il se précipita vers Kalimalice. Celle-ci semblait blessée. Lissandril l'aida à se relever et l'amena au bord de la lice. Le Duc de Chateaurenard allait s'élancer à son tour et la blessure de Kalimalice ne semblant pas très grave, il prit le temps de regarder la joute. Celle-ci fut vite terminée tant Ursus fit preuve de dextérité. A la première lance, il remporta sa joute. Un large sourire illumina le visage de Lissandril qui ne manqua pas de féliciter le Duc. Puis il se tourna vers Kalimalice.


Dame, allons au campement vous retirer votre armure et voir ce que je peux faire pour votre blessure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bubul27

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 21/05/2011

MessageSujet: Re: Les 16 ème de Finale   Lun 6 Juin - 11:02

Bubul était au premier rang lorsque sa divine amie se présenta en lice.

On sentait de l'impatience entre les deux jouteurs d'en découdre, et le combat ne dura qu'une lance.
Au grand désespoir de Bubul, et à la grande déception de Pandorha certainement, celle-ci perdit la joute par une lance brisée à zéro.

Mais plus grave, elle chuta au sol. Bubul se leva d'un bon et sauta par dessus la rambarde qui le séparait de la lice.
Il se précipita à son chevet, la prit par le bras et l'aida à se relever. Heureusement aucun sang ne semblait couler. C'était bon signe.


Pandorha, tu vas bien ?
Réponds-moi !


Il était très inquiet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bel.Garath

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Les 16 ème de Finale   Lun 6 Juin - 12:25

L'était chaud patate le Bel'. Alors que les joutes du trophées Minerve en Orléanais l'avaient menés jusqu'à la finale et qu'il avait perdu au combat a l'épée contre son suzerain, les joutes nuptiales du Duc de Saint-Nectaire avaient été un fiasco total.
Fallait se rattraper sur ce coup la, et il était bien décidé à le faire.

Une fois tout équipé, prêt a se rendre aux bords de la lice, il aperçut son amie Kali chuter dans la lice et ainsi perdre son duel. Il espérait qu'elle n'avait rien de grave, puis la vit se relever. Au moins, elle était toujours en vie.

Hop hop hop!! C'était au tour de Bel' et de son adversaire qu'il ne connaissait pas, soit dit en passant. Il le salua, puis salua Sa Grâce la juge-diseuse, et une fois à l'autre bout de la lice, fit un signe une fois prêt.

Signal du départ... GO GO GO!! il fonça sur son adversaire, et une fois n'est pas coutume, il jaugea son adversaire sans le toucher pour la première lance. C'était un risque puisque ce dernier aurait très bien pu le mettre a terre dès la première lance, ou pas..

Une fois demi-tour effectué, deuxième lance!! Et c'est reparti!!! Cette fois-ci, pas d'pitié pour l'adversaire. Bel' donne tout ce qu'il a dans les bras, et fracasse sa lance sur l'écu adverse, et alors qu'il se tourne pour observer derrière lui, il aperçoit le cavalier tomber de sa monture!!


Yataaaa!!! Au moins ce coup-ci, il pourrait participer aux 8èmes de finale.

Puis il s'avança vers son adversaire qui s'approchait lui aussi du milieu de la lice et le salua, remarqua qu'il se tenait l'avant bras.


Erf!!! J'espère que votre bras se rétablira vite Messire. A une prochaine fois peut-être pour une revanche? Bel' sourit puis reparti de la lice mais attendit de voir ce que le Duc de Chateaurenard ferait et le vit finalement sortir victorieux de son duel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valric Gambiani deValrose

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 19/05/2011
Localisation : Saint-Hilaire en Lignières

MessageSujet: Re: Les 16 ème de Finale   Lun 6 Juin - 17:35

Il avait peu eu de temps à lui depuis qu'il avait remit les pieds en Berry. En fait, entre les allez-retour depuis le Castel Plaix jusqu'aux terres de Valencay, il avait eu le temps d'un moment avec sa femme puis déjà ça avait été le temps pour lui de revêtir l'armure et se pointer sur la lice. Il avait tellement passé rapidement devant le panneau annonçant les couleurs des jouteurs de l'évènements qu'il avait cru un instant qu'il allait affronter le Fortunat en personne. C'était déjà facile d'en faire les tabloïdes... Le Fortunat contre le Gambiani mais malheureusement ou heureusement?! là n'était pas le cas. Quand le moment de se pointer en lice était finalement arrivé, lorsque son amie Minerve avait annoncé les couleurs du jour, il constata son erreur car c'était bien contre la Hennfield qu'il allait se mesurer. Une connaissance assez aléatoire pour le Gambiani mais demeurait que c'était là une femme qu'il respectait. Après-tout, il se souvenait bien combien elle faisait d'efforts pour mobiliser un tant soit peu la noblesse Berrichonne à se bouger un peu. Ce qu'elle avait du courage!

Il savait aussi que la Grande Dame de la Fortillesse était de celles qui s'adonnaient aux loisirs de la noblesse... Il ne doutait pas un instant de ses habilités sur la lice et donc, il ne pouvait pas de permettre dans son état de faire durer les joutes... Lorsque Minerve appela leurs couleurs, le Gambiani se pointa en bout de lice, déterminé à en finir rapidement pour passer au tour suivant. Ses éperons roulaient doucement sur les flancs de son cheval qui piaffait vivement en signe de réponse. La main dans les cordeaux titillaient la gueule de la monture et dès que le signal fût donné celle-ci se relacha laissant aller le destrier sur la lice.

Son blason sur son écu prit la perpendiculaire à la rampe. Son front bien au creux de son héaume s'avança légérement rentrant le menton et lui donnant une vision claire sous le roulis du cheval. Sa lance, élément central de la chose se baissa tout juste à la bonne hauteur de l'écu de son adversaire touchant en pleine dans centre faisant éclater sa lance et en envoyant au sol la Duchesse. Ses dents se serrèrent jusqu'au bout de la lice refusant la douleur qui venait de son flanc gauche suite au contre-coup et sa main droit laissa tomber ce qui restait de la lance. Un demi-tour de son cheval pour constater le père de sa femme qui courrait à la belle tombée... Haussement de sourcil du Gambiani devant la scène se rapprochant doucement du duo.

Il mit un pied éperonné au sol puis l'autre tenant son cheval par la bride il observa d'abord les réactions de un puis de l'autre. Rarement il avait vu le Seigneur de la Beausse si inquiet pour une femme... C'était à croire qu'il n'avait pas accouru si rapidement pour sa fille, femme du Gambiani, lorsque celle-ci c'était blessée sur ses terres... Quant à la Duchesse, il semblait que se soit plus de peur que de mal. La visée du Seigneur des Trois Fiefs avait été bonne sur l'écu et en tant qu'excellente jouteuse elle avait bien absorbé le coup. Il demanda tout de même par empathie si tout allait bien.


Duchesse j'espère que vous vous portez bien. À voir l'inquiètude du Seigneur de la Beausse j'espère que vous n'avez point de mal?

Il observa les réactions des deux personnes devant lui tentant de comprendre d'où venait cette si forte inquiètude...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ursus de Valbois

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 21/05/2011
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: Les 16 ème de Finale   Lun 6 Juin - 19:00

Ursus aperçut Melianne et Lissandril au bord de la Lice. Il ne voulait pas les décevoir par une autre défaite après la chute de sa vassale. Le Duc craignait que Kalimalice ne soit blessée, bien qu’elle se soit relevée rapidement. Le signal venait d’être donné. Ursus abaissa la pointe de son bassinet et s’élança sur la piste.

Pégase, son intrépide palefroi partit sans avoir eu besoin de toucher ses flancs des talons. Ursus ne mettait jamais d’éperon à ses bottes. Son cheval n’avait nul besoin de cela pour galoper et il craignait de le blesser.

Le Duc pointait la lance vers l’écu adverse et, tout en chevauchant, il murmurait en guise de prière


Pour Orléans ! Pour Kali ! Pour Mél…


Scraach…


Point le temps d’achever car un choc terrible lui coupa le souffle. La lance était brisée, mais le Duc, bien calé sur sa selle avait encaissé le coup. Quelques foulées pour ralentir, et il se retournait.

Ouf !

Son adversaire se releva de sa chute. Le duc de Chateaurenard s’approcha du seigneur.


Je suis heureux de cette victoire Messire, et vous remercie d’avoir participer à ses joutes. J’espère que vous aurez l’occasion de remporter vous aussi quelques passes lors d’une prochaine rencontre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pandorha

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 12/03/2011
Localisation : Sancerre IG

MessageSujet: Re: Les 16 ème de Finale   Lun 6 Juin - 19:57

Pandorha était impatiente, elle voulait voir si la chance avait fait son retour, oui chance, car avec sa force de mouche elle savait très bien qu'elle avait toujours peu de chance de remporter un combat, elle voulait d'ailleurs voir pour trouver un maître qui pourrait lui apprendre quelques trucs, mais elle n'avait pas encore eu le temps. Elle jouterait contre Valric, soit, ainsi ce serait encore un homme qu'elle affronterait, un royaliste comme elle, remarquer, elle préférait Valric que Nebisa qu'elle avait affronté en Bourbonnais pour le mariage de Mathilde. Aller savoir pourquoi Nebisa lui donnait la chair de poule, pourtant elle n'avait rien contre elle, mais il y a des choses difficiles à comprendre parfois.

Ainsi sur son cheval noir, car elle aime bien le noir pour les chevaux, elle prit place et le combat purent commencer. Même pas le temps de faire un geste, elle se retrouva à terre avec une douleur dans les fesses, elle se serait presque fait à la tête si elle était encore plus mal tomber, heureusement qu'elle était un peu rondelette. D'ailleurs en un rien de temps son ami pétillant Bubul s'était précipité pour l'aider.


Bubul : Pandorha, tu vas bien ?

Bien, bien elle avait connu mieux faut dire, il avait été vite pour la faire tomber. Même pas le temps de répondre que Bubul enchaîne, qu'il est beau quand il s'inquiète.

Bubul : Réponds-moi.

Pandorha : Oui, cela ira, je n'ai apparemment pas de mal.

Elle lui répondit avec un sourire et avec l'aide de son bras se releva. Valric s'approcha d'eux, au moins, il y aurait un seigneur Berrichon pour le prochain tour.

Valric : Duchesse j'espère que vous vous portez bien. À voir l’inquiétude du Seigneur de la Beausse j'espère que vous n'avez point de mal?

Pandorha : Oui, je n'ai rien apparemment. Le Baron à sans doute peur qu'il m'arrive quelque chose, il sait à quel point je peux être fragile. Félicitation, vous avez été rapide.


C'est vrai que question fragilité Pandorha en tenait une couche, elle le cachait le plus souvent possible, mais parfois c'était très dur. A cet instant, elle se serait volontiers étendu, même si aucun sang n'avait coulé, la chute était quand même une chute. Elle se demandait si sa presque filleule Arhiana avait vu le combat, heureusement qu'elle ne devait pas lui montrer le chemin pour réussir en lice, sinon c'était déjà foutu pour elle.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angelyque

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: Les 16 ème de Finale   Lun 6 Juin - 21:16

La Charolaise était restée un moment devant le panneau d'affichage, elle avait beau se pincer, elle ne rêvait pas, elle allait combattre contre la cousine de son père adoptif. Elle allait enfin voir à quoi ressemblait celle dont son père ne tarissait pas d'éloges, l'intruse entre elle et lui. Jusqu'à présent elle était persuadée avoir son père tout à elle, malgré toutes leurs prises de bec. Or depuis quelques temps le vieux papounet partageait son amour exclusif avec une autre, une qui suscitait la jalousie de la duchesse.

Elle se mit en place au bord de la lice et attendit le signal.

Son cheval s'élança à grande vitesse et la duchesse pointa sa lance en direction de l'écu de son adversaire, faisant mouche du premier coup et l'envoyant à terre.

Elle poussa un cri de triomphe puis eut une pensée pour son père. C'est peut être pas de cette façon-là qu'il aurait aimé que sa fille fasse connaissance avec sa cousine. Elle décida pour une fois de ne pas se montrer moqueuse, et descendit de sa monture afin d'aider la cousine à se relever.Elle l'aida même à s'épousseter
.

Rien de cassé j'espère Baronne? J'aurais aussi aimé que notre rencontre se fassent en d'autres circonstances. Je vous avais envoyé un courrier d'invitation mais vous n'en avez pas tenu compte!

Son regard se fit accusateur, puis s'adoucit légèrement légèrement.

Enfin, il n'est pas trop tard si vous décidez de l'accepter.

J'espère qu'un Mirandole gagnera ce tournoi, Enguerrand participe aussi, il me semble d'ailleurs l'avoir aperçu écraser son adversaire. Encore désolée de vous avoir fait chuter si brutalement.


La Mirandole s'étonnait elle-même de ses talents de diplomate..


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neyco



Messages : 11
Date d'inscription : 23/05/2011

MessageSujet: Re: Les 16 ème de Finale   Mar 7 Juin - 0:33

Mini qui joute en premier un regard à son chevalier du genre, je le sens pas du tout.

Montant sur son cheval à l'aide de son mini tabouret, une fois bien en place elle mit son heaume.

Mon chevalier je ne suis point sure que cela soit bonne idée. Nous sommes de la même famille tout de même.

Le regard rassurant de son chevalier et les rires de son mini finirent par la convaincre. Le bout'chou n’arrêtait pas de rire dès qu'il la voyait en armure. En même temps vu sa taille cela était cocasse tout de même.

En bout de lice attendant signal de Minerve, la comtessa qui baisse drapeau et c'est partit, une esquive normal, bon c'était la première lance mais la sienne se brise.

Un valet vient à lui en fournir une seconde.

Un regard vers Von, bon sang elle l'avait toucher, Titca ne semblait blesser et cela la rassurait et po qu'un peu. On respire on recommence seconde lance.

Esquive parfaite y avait po à dire, en même temps pour viser la mini cela devait po être évident.

réajustant la lance un peu lourde tout de même, c'était partit pour le troisième tour. Un coup de talon bien placer et vitesse oblige, les deux lances se brisent.

Ayant fermer les yeux un instant la mini se vit du haut de son perchoir. Et son adversaire cousine de son état. Bah à plus. Nom d'un biscuit elle avait blesser la divine à sa cousine. Lily allait hurler, supression de sa ration de biscuit pendant au moins deux semaines pour sur.

S'approchant délicatement.


Ca va? Pas de bobo?

A première vu pas de blessure, soupirant rassurer, elle fila rejoindre son chevalier il passait sous peu.

Son chevalier contre une dame et bah ça allait donner nom d'un biscuit.


Soit prudent tu sais un accident est vite arriver nom d'un biscuit.

Un baiser volé, un heaume tendu et un chevalier qui par en lice.

On mini en ses bras jouant avec sa couronne. Une minute.


Cookie rend la couronne de moman nom d'un biscuit.

Une négociation pour deux biscuits et un bisou et une couronne rendue plus tard, Minerve abaisse drapeau.

Première lance aucun éclat de nulle part, depuis Chinon elle se méfiait de tout.

Seconde et la Dame vola, un oups mental, à première vu il l'avait blesser. Po sure que ce dernier s'en remette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ceraphin d'Azayes

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 20/05/2011

MessageSujet: Re: Les 16 ème de Finale   Mar 7 Juin - 1:23


A l'aube d'un jour neuf...
Tout empreint d'une frénésie propre à la jeunesse, exacerbée par le résultat de la veille, l'Azayes se présenta donc au deuxième tour de ces joutes... le cœur vaillant et l'esprit en fête.
Et, lorsque qu'à l'appel de ses armes, aidé de son escuyère du moment, il finit de s'harnacher puis monta son jeune frison, Ceraphin sut qu'il ne tarderait plus à retrouver les joies du combat chevaleresque.

A ceci près que si les joutes se suivent et se ressemblent, les jours peuvent être assez dissemblables...

Car au signal donné, monture et cavalier piaffèrent tant d'impatience qu'ils allèrent tout droit et sans retenue aucune, droit sur la lice, droit sur l'adversaire.
Or la précipitation...

Tant et si bien que bientôt le sol vint l'accueillir, généreusement.

Point de mal, point de vexation ni même de colère.
Juste une pointe de déception de n'avoir encore cette fois, pas dépasser sa seconde passe d'arme.
Mais, et ce n'était point négligeable, il portait néanmoins la fierté d'avoir, en deux tournois seulement, toujours débuté par une victoire avant de chuter à son tour.

Se relevant sans grand mal, privilège de la jeunesse, il aperçut à travers son bacinet son adversaire venu le saluer...

Citation :
- Je n’ai jamais vu votre nom encore, j’espère que vous ne vous arrêterez pas à cette chute et que vous participerez à d’autres tournois. Au plaisir.

Se défaisant de son heaume, il présenta son visage juvénile pour mieux répondre...

Adishatz messer!
Que nenni, point d'arrêt pour moi mais bel et bien un commencement.
Bonne fin de tournoi, qu'Aristote vous garde.


Qu'à cela ne tienne, à seize années il avait tout à apprendre encore... et il apprendrait.



Dernière édition par Ceraphin d'Azayes le Mar 7 Juin - 1:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cuche

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 07/06/2011

MessageSujet: Re: Les 16 ème de Finale   Mar 7 Juin - 1:25

Spoiler:
 


Le seigneur de Fulvy était arrivé juste à temps pour ces joutes.
S'il n'avait pas été retenu ailleurs, il aurait eu le temps de passer pas le campement, retrouver Angelyque, et peut-être se débarrasser de cet idiot de Riccardo qui le suivait sans cesse, se plaisant à jouer le rôle du crétin de service à qui il faut tout expliquer 10 fois et qui ne fait au final que le contraire.

Ayant eu le temps de s'équiper et souffler une petite heure, il entendit les annonces pour les tours à venir. Son nom était dans la liste.
Sa suzeraine avait jouté peu avant mais il ne connaissait pas le résultat. Il sourit à l'idée que les deux cousines se soient finalement rencontrées sur une lice...

Son tour arrivant, il reporta à plus tard sa visite de courtoisie chez les Mirandoles et rentra sur la lice.
Faisant face, abaissant la visière de son heaume, il salua son adverse d'un signe de la tête.
Les doigts resserrés sur la lance, il lança sa monture pour un premier passage où les deux adversaires se contentèrent de s'observer.

Arrivé en bout de piste, se remettant en position, le deuxième tour arriva.
Son adversaire, visiblement plus en forme que lui aujourd'hui, fonça avec la lance droit sur son écu. Fatigué, ou résigné, Fulvy se surprit lui-même à ne pas opposer de farouche résistance et encaissa lourdement le choc avec effet direct de le projeter au sol.
En se rattrapant par terre, il se heurta assez fortement le poignet contre quelque chose de dur et vint s'écraser dessus.

Retirant le heaume et se relevant, il salua son adversaire qui venait vers lui.


Félicitations Sire, vous étiez visiblement le meilleur aujourd'hui.

Regardant son bras.


Ne vous inquiétez pas, ça ne semble pas bien grave...

Il lui sourit et prit la direction de la sortie de la lice.


Bonne chance pour la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valric Gambiani deValrose

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 19/05/2011
Localisation : Saint-Hilaire en Lignières

MessageSujet: Re: Les 16 ème de Finale   Mar 7 Juin - 5:56

La Duchesse s'était relevé tant bien que mal avec l'aide du Seigneur de la Beausse... Allez savoir d'ailleurs d'où venait ce froid entre eux... Peu importait pour le Gambiani, les portent de ses demeures n'avaient jamais été fermées pour le père de sa femme mais que vouliez-vous... Parfois on subit des dommages collatéraux... Parfois les dommages sont plutôt direct et dans le cas précis de la situation actuelle, les dommages d'une chûte demeuraient toujours une chûte tout de même. Bien que l'on ne considère pas les quelques douleurs et raideurs occasionnées par une descente expéditive de cheval comme grave, cela demeure un mal agaçant...

C'est bien à côté de la Hennfield qu'il réalisa combien il avait fallu peu de métal pour lui faire une armure... À côté de lui elle semblait en effet toute délicate et lui prenait des airs de colosse à côté. Pourtant, le Seigneur des Trois Fiefs n'était pas des plus grand qui soit mais c'était reconnu qu'il avait une forte charpente. Si elle lui témoignait qu'il avait été rapide, il avait bien fallu avec son flanc qui venait vraiment le titiller présentement. Il claqua légèrement sa main guanté contre l'épaule de la Duchesse comme on fait parfois au front à ses soldats encore un peu ébranllé pour les féliciter d'être toujours sur pied.

Et bien Duchesse, j'accepte vos félicitations avec honneur et j'espère que vous allez vous reposer un peu question de vous remettre de la chûte. Après-quoi, soyez le bienvenu à mon Campement, voilà longtemps que ma femme et moi n'avons pas eu de nouvelles du Berry et de ses gens...

Coup d'oeil vers Bubul qui depuis un temps déjà semblait le bouder... Qu'importe! L'invitation était lancée et elle était sincère... Doucement, il retournait poser une main dans l'encolure de son cheval desserrant un peu sa selle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexhor

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 25/05/2011
Age : 32
Localisation : Orléans, Duché d'Orléans

MessageSujet: Re: Les 16 ème de Finale   Mar 7 Juin - 7:22

Citation :
Que s'avance sur la lice, Lexhor d'Amahir, Duc d'Alluyes, Baron d'Auneau, Seigneur de Pléaux, seigneur de Saint-Denis-Les-Ponts et de Villeneuve l'Abbé, Héraut d'Armes d'Orléans et Bubul d'Arundel des Olonnes dict Bubul27, Baron de Buzançais, Seigneur de la Beausse, Héraut du Berry.




Première lance...
Les hérauts s'avancent, le signal est donné et c'est parti ! Le Duc manque sa cible alors que le Baron lui ne le rate pas, il brise sa lance avec technique sur l'écu du duc. Cependant il en faudrait plus pour désarçonner Orléans.

Seconde lance...
Un demi tour et les revoilà, c'est le duc cette fois qui ne l'entend pas de cette oreille, il évite le coup du Baron, et en profite pour briser sa lance sur l'écu de celui-ci. Faisant preuve d'un bon équilibre le berrichon reste en selle.

Troisième lance...
Le duc remet ca, il semblait avoir compris la technique de Berry. Il touche tout en esquivant, il brise à nouveau sa lance, cependant son adversaire restera en selle.


Lexhor d'Amahir est déclaré vainqueur.

Après des éliminatoires réussis, Lexhor s'attaquait maintenant aux seizièmes de finale. Il connaissait cette fois-ci son adversaire, pour le fréquenter le chapelle Saint-Antoine régulièrement. Il ne l'avait que peu, voire pas vu jouter mais se doutait qu'il serait un adversaire bien plus dur à battre.
Il s'était donc préparé à un duel disputé et délicat. Quelque temps avant l'heure prévue de son duel, il se prépara selon son rituel habituel qui était désormais bien rôdé. Si chaque duel était différent, l'habillage du duc était sensiblement le même avant chaque duel.
Bien déterminé à remporter sa confrontation il se rendit en bout de lice le moment venu.Il se hissa sur sa selle, enfila son heaume et s'arnacha de son écu et de sa lance. Une fois fin prêt, il salua son adversaire puis fit signe à Minerve qu'il était disposé à entrer dans le vif du sujet.

Minerve donna le signal de la première lance et Lexhor éperonna son frison. Le cheval fila en direction du bout de lice opposé et Lexhor fixa Berry, se demandant quelle technique utiliser pour le surprendre. A trop penser on finit par manquer sa cible et pis, se faire toucher. Orléans pu heureusement maintenir son équilibre et faire demi-tour. Un dodelinement de la tête révéla son mécontentement. Au moins il en savait maintenant un peu plus sur la technique de son adversaire. Et ce duel commençait de façon habituelle. C'était quelque part rassurant.

Lorsque Minerve donna le signal de la seconde lance, Lexhor était bien plus concentré et fit montre de bien plus de détermination dans les ordres qu'il donna à son étalon en le guidant de ses rennes. Approche choisie, il abaissa sa lance à la croisée et ajusta parfaitement sa lance sur l'écu du berrichon qui ne parvint pas à l'imiter.
Le bougre était encore en selle, mais, au moins, le score était de nouveau à l'équilibre.

Il était donc fort probable que le duel se finisse comme souvent, sur la troisième lance, décisive. Minerve en donnant le signal et Lexhor éperonna de nouveau sa monture et il parvint de nouveau à ajuster sa lance et à en briser l'extrémité. Bien que son adversaire soit toujours en selle, cette seconde touche brisée lui offrit la victoire.


Il fit alors demi-tour et se rendit près de son adversaire qui était toujours perché sur sa monture.

Dieu vous garde Berry. Il aura été bien difficile de vous battre et vous avez un équilibre impressionnant. Bonne chance pour le sprochains tournois.

Il s'inclina puis sortit de lice pour laisser le terrain de jeu aux autres jouteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
l0velune

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 20/05/2011

MessageSujet: Re: Les 16 ème de Finale   Mar 7 Juin - 9:01

C'est un miracle, je m'en sors indemne.

La duchesse se montrait très gentille en vérité! Marylune fut agréablement surprise. La nervosité s'effaça d'un coup, mais... une invitation? Elle lui avait envoyé une invitation? La baronne fronça des sourcils un moment, se demandant lequel des domestiques de Saint Fargeau n'avait pas fait son travail correctement...

Je vous promet de vérifier si j'ai reçu du courrier le plus rapidement possible. Si j'avais su, je vous aurais répondu dans la minute! J'accepte avec joie!

Elle fit un sourire, heureuse de savoir qu'elle lui avait écrit, mais cela n'empêcha pas à qui que ce soit de deviner le sort du fautif une fois trouvé. Elle ne savait pas du tout, pour le moment, de quel genre d'invitation il s'agissait, mais elle serait là sans faute. Et voilà qu'elle lui parlait du fils de Vaxilart... Elle l'avait vu une seule fois, rapidement, au domaine Saint-Fargeau et déjà, elle s'était sentie jugée. Sans oublier qu'en devenant tout à coup légitime, il lui avait piqué son héritage. D'un autre côté, il avait peut-être changé avec le temps... espérons! Tout ça pour dire qu'entre Angelyque et Flex, elle préférait voir la première gagner.

J'ai perdu, mais cela ne m'empêche pas de vous encouragez. D'ailleurs...

Voilà le bon moment de faire entrer Lynette dans l'histoire et lui faire payer ses moqueries d'il y a quelques heures.

... votre future belle-mère s'apprête à jouter. Erwelyn Corleone, Dame de Sainct Antoyne de Rochefort.

Et là, la discussion n'avait plus sa place. En effet, les prochains jouteurs étaient prêts et il leur fallait déguerpir de la lice au plus vite. Les Mirandoles auraient de bonnes places pour voir Lynette tomber sur les fesses. Sauf que... elle ne tomba pas... miracle. Le Très Haut avait Erwelyn en bonne estime vu la façon avec laquelle elle avait gagné... Cette façon de gagner lui ressemblait tout à fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwelyn

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 24/05/2011

MessageSujet: Re: Les 16 ème de Finale   Mar 7 Juin - 10:41

Ah là, là, la mainoise s'était pris un sacré fou-rire, qui avait mis un long, trèèèès long moment à s'estomper lorsque les deux amies avaient aperçu le nom de la Mirandole à côté de celui de Mary.
La pauvre était passée par toutes les couleurs, et malgré le rire qui lui prenait la gorge, Lynette avait essayé de la rassurer.


Mais non tu vas pas la blesser, c'est elle qui va te coller la pa… euh.. mais non ça va bien passer enfin !
Pis faut bien que tu la rencontre un jour, tu vas simplement lui dire "toute façon mon cousin m'aime plus que vous" ou un truc du genre.


Bon, l'humour ne semblait pas marcher non plus, la pauvre était tendue comme une arbalète. Aussi, quand elle lui avait proposé d'aller directement à la rencontre de sa cousine, la mainoise n'avait pipé mot et l'avait suivie sans rechigner. Même si pour l'instant elle n'avait aucune envie de rencontrer sa future belle-fille. Question de logique quoi, une belle fille trop âgée et c'était la déprime assurée. Elle voulait donc retarder ce moment de la rencontre le plus possible.

C'est donc pas mécontente qu'elle vit arriver l'heure de la joute. Mary irait se présenter seule à la cousine, et Lynette resterait bien en retrait jusqu'à la fin des joutes, voilàààà. Comme ça rien, aucune présentation. Et puis de toute façon, il ne faisait aucun doute qu'on allait encore l'étaler par terre, alors elle pourrait également simuler un mal de tête pour aller se planquer dans leur tente. En plus, elle était en deuil, donc elle avait tous les droits. Et oui, c'était ça d'accoucher d'un bébé bleu de son futur mari.

Avant de s'éloigner un peu de la lice, déjà en tenue car elle passait juste après, elle prit son amie dans ses bras, faisant raisonner les deux armures.

Aller bonne chance à toi, tout va bien se passer.

Du moins l'espérait-elle… mais pour avoir déjà vu jouter la duchesse, il y avait de fortes chances pour que Mary se retrouve les fesses par terre. Même si la mainoise espérait fortement que non.
Les deux cheveux s'élancèrent, et une prière mentale s'éleva vers le ciel : "faites qu'elle gagne mon Aristo…" ah ben raté. Ce qui devait arriver arriva, et la pauvre baronne se retrouva étalée au sol. Une grimace se ficha sur son visage. C'était maintenant l'heure des présentations, en espérant qu'elles ne soient pas trop houleuses. Elle avait souvent entendu dire en Bourgogne que la duchesse n'était pas toujours très aimable. Tendant le cou, elle essaya de les apercevoir un peu mieux.

Et, bon sang, bon sang, bon sang, elles se parlaient ! Même qu'elles se tapaient pas ! Et même que… la rousse, la belle fille en devenir souriait. Une moue dubitative se forma sur le visage de la mainoise. De loin elle n'arrivait pas encore à l'apercevoir vraiment. Alors, était-elle jeune, ou un peu plus vieille ?
L'air de rien, elle passa à cheval à côté des deux femmes, heaume rose déjà placé sur le visage. Un petit coucou à Mary et un signe de tête, histoire de lui dire "oh ma pauvre choupinette, t'es tombée ! Mais euh, désolée je reste pas hein, j'ai un truc urgent à faire là ", et surtout de zieuter au mieux la duchesse qui…oh maille godeuh ! Était loin d'être une jeune fille en fleur !
Catastrophe…. voilà, Lynette était vieille, c'était fait.
Au bord des larmes, elle se rendit en bout de lice, les regardant encore une fois discuter et se demandant quels échanges pouvaient bien se dérouler entre les deux femmes. Cornefianchtre, elle était vieille, c'était maintenant établi.

Pas le temps de penser plus avant à sa future déprime qui allait se rajouter à son deuil que Minerve donna le départ. En une fraction de seconde, Tralala démarra à toute allure, laissant sa cavalière complètement étonnée. Vache, elle avait bouffé quoi sa jument ce matin ? D'habitude elle se la coulait douce en broutant l'herbe sous ses sabots, mais là ! Lance bien en main, Lynette essaya de garder le rythme, et surtout les yeux ouverts. Les yeux fermés ne lui avaient pas trop réussi la dernière fois…

Arrivée à hauteur de la baronne, un coup sec et un bruit de craquement lui firent comprendre que sa lance avait été rompue. C'était signe de défaite, rhaaa. Vieille et perdante… la journée commençait vachement bien. En bout de lice, elle stoppa Tralala, prête à aller féliciter la baronne quand Minerve annonça quelque chose d'assez incroyable. Gagné ? Elle avait gagné ? Mais comment…
Se retournant, elle comprit enfin. C'est avec étonnement qu'elle aperçut son adversaire au sol. Sans vraiment réfléchir, elle enleva son heaume d'un grand geste, laissant s'échapper deux tresses chatain-mais-pas-blonde-je-vous-dis et poussa un cri de victoire.


Hiiiiiiiiiiii !

A la poney rose quoi…
Confiant sa jument et son heaume à Ygerne, elle se rendit auprès de la baronne.


Baronne, tout va bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 18/05/2011
Localisation : Béarn

MessageSujet: Re: Les 16 ème de Finale   Mar 7 Juin - 17:19

Spoiler:
 

Mélina était en forme, elle s’avança vers la lice, demanda à Liloia sa lance et attendit le départ. Les enfants de Mélina était en estrade avec leur gouvernante Angélique. Une fois que Liloia lui avait remise sa lance, elle se positionna. Au départ, elle fut énergique, peut être un peu trop...

Mélina se demandait sincèrement pourquoi le premier tour était toujours pour observation, elle n'en comprenait strictement rien... les opposant se croisant, elle essaya de juger de son adversaire, mais comme les deux avait bien manquer leur cible, elle poursuivit enfin... mais cette fois elle rata sa cible complètement et ne put même pas rester en selle. En tombant, elle fit tout son possible pour protéger sa tête, et ne point recommencer sa première expérience. Tomant directement sur son bras droit, elle sentit une douleur vive à son avant bras qui laissait du rouge s'écouler déjà. Essayant de se relever a un bras, il lui fut impossible de le faire. Son brassard métallique était tout recourber dans ses chairs, lui soutira un "ouille" et elle attendit la venu de Liloia pour se relever avec son aide. Au moins ce n'était pas la tête!


- Tu va avoir du boulot je pense...

Lui tendant le bras gauche pour avoir son aide, Mel tint son bras coller a son ventre. Elle fit une révérence à son adversaire et se tourna vers son écuyère.


- Ça sera pas du gâteau à enlever ça.. tu penses savoir me recoudre tout ça?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valeria053

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 25/05/2011

MessageSujet: Re: Les 16 ème de Finale   Mar 7 Juin - 20:12

Citation :
Erwelyn Corleone, Dame de Sainct Antoyne de Rochefort affrontera Valéria Gambiani de valrose, Baronne de Brou, Dame de Souville sous Yèvre.




Ça y est c'est repartit, les jouteurs sont annoncés et aux vues de ses couleurs Val s'avance sur Zgang son compagnon fidèle.
Son adversaire Val ne la connait pas, mais comme à son habitude elle se concentre car tout adversaire est dangereux.
Un salut devant les tribunes pour rendre hommage aux suzerains qui l'accueillent, puis à la foule.
En croisant son adversaire un signe de la lance pour la saluer et lui montrer son respect.
Une profonde inspiration, val baisse son heaume, tire sur les rennes de Zgang qui s'élance au galop rapide.
Le regard fixé sur son adversaire, Val baisse sa lance et frappe de toute ses forces, des éclats de bois volent en éclat, mais la baronne y a mis tellement de force, que sous l'impact elle en perd l'équilibre et se retrouve le postérieur dans la poussière, ouf elle rebondit bien elle a l'habitude
Un regard vers son adversaire, qui est resté en selle malgrés une lance non brisée, Val comprend tout de suite, elle est éliminée.


Arf pas de chance souffla-t-elle

Puis aux paroles d'Erwelyn val répondit


Non pas de mal je vous remercie, je suis entrainée à rebondir


un éclat de rire puis elle reprit

Félicitations à vous, ce fut un honneur pour moi de jouter contre vous, bon courage pour la suite du tournoi et à une prochaine rencontre je l'espère

Val partit en direction de son campement, Sa vassal étant éliminée la route vers d'autres tournois allait donc reprendre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bubul27

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 21/05/2011

MessageSujet: Re: Les 16 ème de Finale   Mar 7 Juin - 21:39

Bubul était pour ce seizième de final confronté à un gros morceau, un jouteur expérimenté et costaud.
Il se présenta en lice dans l'espoir de créer l'exploit.
La joute entre les deux hérauts voisins géographiquement dura trois lances, ou chacun pris l'avantage, mais au final, Orélans l'emporta par deux lances brisées à deux.

Prenant direction du Duc d'Alluyes, il retira son heaume pour le féliciter.


Je vous remercie pour ce joli duel votre Grasce.
Ce fut un plaisir de jouter avec vous et vous souhaitons bonne chance pour la suite.


Le saluant de la tête, il partit à son campement pour prendre des nouvelles de ses proches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angelyque

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: Les 16 ème de Finale   Mar 7 Juin - 21:45

La Charolaise se sentit pâlir d'un coup et se retint à sa cousine. Elle se sentait mal, ses jambes se mirent à flageôler. Comment ça son père allait se marier?

Elle se sentait prête à s'évanouir. Déjà qu'elle avait du mal à accepter avoir une cousine, mais là une belle mère! une vieille qui lui rendrait la vie impossible, surement pas! son père n'avait pas besoin de se marier, il était déjà entouré de l'affection de ses proches.

D'un coup elle tilta sur le nom de la personne qui comptait mettre le grappin sur son père, c'était celle contre qui elle allait jouter aux 1/8ème de finale
.

Misère!!!! où est Enguerrand? je me sens mal là..et cet idiot de Cuche qui a réussi à se blasser...mon dieu!!! Une Corleone? .

La Mirandole n'arrivait plus à réfléchir correctement, elle subissait trop d'émotions d'un coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xalta

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 24/05/2011

MessageSujet: Re: Les 16 ème de Finale   Mer 8 Juin - 2:55

Citation :
Que s'avance sur la lice, Enguerrand Louis Perceval de la Mirandole et de Dublith, dict Flex, Vicomte de Mussidan et de Ribérac, baron de Beauregard et du Fleix et seigneur de Soirans et Exaltation D'Enkidiev Lablanche d'Abancourt; Dame de Tronchay.



Première lance...
Ils se font face et font signe qu'ils sont prêts, Minerve sans plus de procédure donne le départ. Le Vicomte n'avait pas pour habitude de faire dans le détails, jouteur expérimenté, il savait qu'il fallait tout de suite faire son maximum, c'est ce qu'il fît. Il toucha la dame sans qu'elle ne puisse répliquer, celle-ci surprise par la violence du coup de son adversaire ne peut tenir sur sa monture. Elle chute sur le sable de la lice, cependant sans blessure aucune.


Enguerrand Louis Perceval de la Mirandole et de Dublith est déclaré vainqueur.


Elle avait enfin pu enfiler son armure aidée de sa cadette, puis grimper sur le dos de son destrier. Elle flatte l'encolure de son étalon, ce n'est pas la première fois qu'ils vont jouter , ni la dernière, elle lui murmure quelques mots , qu'mporte ces mots, juste son ton qui compte, ils ont appris à se connaître et au fur et à mesure elle s'y est attachée, elle talone son cheval et tout doucement ils se dirigent vers la lice, sa soeur les suit en portant une partie de son équipement, cadette qui ne cese de aprler et de commenter. Elle enfile son heaume, s'équipe de son bouclier, de sa lance, puis s'avance doucement, elle salue les spectateurs, leurs hôtes puis son adversaire.

Elle sent la tension la gagner comme à chaque fois, elle ressert les cuisses instinctivement, elle se présente en bout de lice et inspire profondément, le juge donne le signal, elle talonne fortement Gamma qui bondit et file droit sur la cible, elle ajuste sa lance, vise et manque lamentablement le vicomte, par contre lui fait mouche, elle sent la lance la frapper de plein fouet, Elle grimace sous le choc, puis se sent basculer doucement vers l'arrière , le temps d'admirer le ciel bleu et le contact rude avec le sol lui soutire un cri étouffé, suivi d'un juron. Ce n'est pas le genre de culbute qu'elle apprécie. Elle s'assoit difficilement sur le sol puis se redresse et après avoir salué de nouveau tout le monde rejoint sa soeur, son cheval et retourne fissa dans sa tente, de blesser seulement l'orgueil, personne n'aime perdre et puis surtout plus elle joute plus a priori elle est mauvaise...un mystère à éclaircir. Elle ôte son heaume et défait le chignon qui retenait ses cheveux, pousse un soupir puis


Iloa je vais avoir ebsoin d'un bon bain chaud à défaut de la Loire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vonlichtenchein

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 23/05/2011
Localisation : Rodez

MessageSujet: Re: Les 16 ème de Finale   Mer 8 Juin - 8:11

Ces joutes n'avaient pas finit de lui prouver que son sentiment était justifier, sa douce joutant contre un membre de la famille qui plus est Titca, cela le fit rire légèrement tout en tendant le heaume de sa douce, elle le fit sortir de ses songes.

Lui adressant un regard rassurant pour lui signaler que tout irai bien , effectivement lui aussi avait jouté contre un membre de la famille aux éliminatoires.
Prenant le petit dans ses bras et se plaçant pour regarder ces 16ème.
Premier passage et une lance de sa douce qui se brise, mini réflex de joie après tout elle avait réussit à toucher malgré tout, un sourire et signe de la tête pour l'encourager dans cette passe.

Second passage rien ne se passe, pas grave c'est rien. Le troisième signal fut donné, au vue du départ de son destrier, sa douce voulait surement montrer ce qu'elle pouvait faire, un sourire en la voyant faire puis un sursaut au choc, elle avait gagné cette joute une fois de plus, il était content pour elle.
Essayant quand même de prendre des nouvelles de Titca, il poussa un soupire de soulagement en voyant qu'elle allait bien.
Voyant sa douce revenir, il lui sourit.


Et bien, tu as encore réussit, nous verrons bien la suite.
En tout cas des membres de la famille vont se méfié de nous maintenant.


Il rit de bon cœur.

Bientôt mon tour, contre une dame à force dans ses joutes je m'y fais, mais bon tant que je ne blesse personne c'est une bonne chose.

Spoiler:
 

Son tour était arrivé, il prit place au coté de son destrier, déposant baiser à son fils et sa douce avant de monter en selle. Puis prit son heaume et avant de le mettre regarda sa douce.

Je me demande bien ce qu'il va se passer cette fois en vue des évènements.

Il enfila son heaume, prit la lance et se mit en position attendant le signal qui ne tarda pas à être donné, il lança son cheval, mais rien ne se passa, ils ratèrent tout deux leur cible.
Surement une petite mise au point à faire à la seconde cela ira mieux.
C'est repartit cette fois, il avait bien l'intention au moins de toucher, ce qui fut le cas, arrivé en bout de lice, il regarda son adversaire à terre des personne arrivant rapidement prêt d'elle.

Il se hâta de la rejoindre, tout en s'approchant il distinguant qu'elle devait-être blessé, au vue de sa position surement le bras droit, elle lui fit une révérence et se retourna aussitôt, il venait de blesser une dame ce ne pouvait-être possible.
Il descendit de cheval rapidement, puis retira son heaume avec la même vitesse.


Veuillez m'excuser pour ce qui vient de se passer, j'espère que cela n'est point trop grave au moins ?
Je vous laisse pour soigner cette blessure et viendrai prendre de vos nouvelles d'ici peu.


Il s'inclina et se dirigea vers sa douce, le regard un peu honteux pour cet acte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jdrcom.forumactif.com/forum.htm
Mélina

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 18/05/2011
Localisation : Béarn

MessageSujet: Re: Les 16 ème de Finale   Mer 8 Juin - 17:12

Voyant son adversaire sembler un peu inquiet, elle lui sourit et Écouta ce qu'il avait à dire avant de poursuivre. Elle ne vit pas les enfants qui avait échapper à leur gouvernante , venir vers elle.

Veuillez m'excuser pour ce qui vient de se passer, j'espère que cela n'est point trop grave au moins ?
Je vous laisse pour soigner cette blessure et viendrai prendre de vos nouvelles d'ici peu.


Redsen se jeta sur elle et observa la plaie.. mais après son calin, il fut rejoint par sa soeur... Heka elle grimaçait en voyant le sang et se rapprocha de Liloia pour du réconfort. Mélina déposa sa main gauche sur l'épaule de son fils tout en répondant à son adversaire.


Toutes mes félicitations messer pour cette victoire. Vous serez le bienvenue à notre campement ou nous pourrons vous offrir rafraichissement. Mais ne vous souciez point pour cette blessure, ce sont les risques de jouter, je les connais et les acceptes biens. Je suis désolé de ne pouvoir poursuivre... nous devons voir à cette blessure. Vous aurez des nouvelles à ce votre visite!

Une dernière révérence, elle le vit partir et poussa Redsen pour qu'il avance. Elle poursuivit jusqu'au campement...avec l'aide de Liloia qui tenait sa jument, avec Heka qui rouspétait des mots incompréhensible pour la plupart.

- Heka, tout va bien, maman n'as qu'une petite blessure...


- Ha bon et pourquoi vous saignez alors?

Mélina ne pu que sourire à l'énervement de sa jeune fille.

- Il ne faut pas t'inquiéter ainsi, je vais bien, et cela ne se verra presque plus dans quelques semaines.

Ce fut agréable de voir sa fille indigné par la banalisation de sa blessure.. en fin de compte, les joutes, ce n'était pas fait pour sa fille. Son fils ne disait rien, mais restait à ses côtés, assurant que le chemin était libre devant sa mère et ce jusqu'à la tente ou il prit les renes de la jument pour laisser Liloia s'occuper de sa mère.

- J'm'occupe de Cass Liloia.. toi voit à la plaie de maman s'il vous plaie.. Heka, suis moi, j,ai besoin de toi...

Puis éloignant sa sœur Mélina sourit en le voyant prendre les chose en main... Il était peut être prêt à devenir écuyer finalement...


[suite aux tentes]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grenat Alexandria

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 23/05/2011

MessageSujet: Re: Les 16 ème de Finale   Lun 13 Juin - 18:27

Elle avait quitter la cérémonie pour aller aux joutes, pas le temps de se changer qu'elle arriva avec la robe choisit pour l'annoblissement, elle mit le chale sur ses épaules et observa les joutes. Son champion avait perdu mais il n'avait pas eu de mal ce fut un soulagement, puis vint le tour de son époux. La blondinette se fraya un chemin afin de pas râter une seconde, il devait jouter contre une femme, arf comment s'en sortirait il?

Elle observa en silence, son inquiétude ne se voyait pas, puis grand soulagement quand il gagna le combat. Un sourire aux lèvres la blondinette alla à la rencontre de son époux, non loin de lui elle lui envoya un baiser de la main. A présent le vainqueur avait besoin de repos et un repos bien mériter. Elle le rejoignit et ensemble ils regagnèrent leurs tentes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eusaias

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 24/05/2011

MessageSujet: Re: Les 16 ème de Finale   Mar 14 Juin - 1:54

Premier lance :

Tagada tagada tagda... CRAAAAAAAAAK.

Des éclats de bois sont parsemés de-ci de-là dans la lice.



Seconde Lance :

Tagada tagada tagda... CRAAAAAAAAAK.

Des éclats de bois sont parsemés de-ci de-là dans la lice.

BAAAAAAAMMMM

Une dame et amie s'écroule dans la poussière.


Pardonnez-moi mon amie. J'espère que nulle blessure je vous ai causée et que vous ne m'en voudrez point trop longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximien



Messages : 1
Date d'inscription : 25/05/2011

MessageSujet: Re: Les 16 ème de Finale   Jeu 16 Juin - 20:57

Citation :
Que s'avance sur la lice, Adonis de Montestier, Dict Maximien, Seigneur de Cusy et Lambres, Pilier Consulaire de l'OR des Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem et Clealan, seigneur de Mouhers.



Première lance...
Le drapeau s'abaisse et les jouteurs partent avec vitesse l'un vers l'autre, sans pour autant que le public voit grand spectacle pour cette lance, les deux adversaires manquent leurs cibles.

Seconde lance...
Le Bourguignon fait de son mieux, mais il rate son adversaire, celui-ci ne manque pas l'opportunité qui lui est offerte il touche et brise sa lance. Un coup violent et technique, on sent que le Seigneur de Mouhers s'était préparé, le jeune Montestier chute en bout de lice sans blessure aucune.


Clealan est déclaré vainqueur.

Max regardait le panneaux d'affichage, et il remarqua qu'il avait une cousine tien, et qu'elle allait jouter contre sa maman, oh bas chat alors.
Max partit a son tour s'armer pour sa joute, il rencontrerai un certain seigneur de Mouhers, son blason ne lui disait rien, bon... verra bien ad qui verra.

Max arriva sur sa belle Sweet, visière lever pour saluer son adversaire.
Saisissant une lance tendu par son palefrenier.

Il referma sa visière,
Puis les drapeaux s'abaissèrent,
Max s’élança,
Et lord de l'impacte il manqua.

Ouvrant sa visière,
Une lance il attrapa,
Et comme la rivière,
L'obstacle il contourna.

Puis referment sa visière,
A nouveau les drapeaux s'abaissèrent,
Et a nouveau comme la rivière,
Il partit sur son erre.

Et puis le moment arriva,
Les lances frappèrent,
Puis l'adversaire triompha,
Lorsque Max mordit la poussière.

C'est ainsi que ses joutes s'achevait pour Max, d'un peu de gymnastique, max se releva et salua le seigneur qui l'avait déchut.


Et bien, félicitation à vous, puissiez vous gravir les joutes jusqu’à la final.

Puis Max repartit, voulant voir la joute de sa maman et de sa cousine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
flex

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 20/06/2011

MessageSujet: Re: Les 16 ème de Finale   Lun 20 Juin - 20:09

Citation :
Que s'avance sur la lice, Enguerrand Louis Perceval de la Mirandole et de Dublith, dict Flex, Vicomte de Mussidan et de Ribérac, baron de Beauregard et du Fleix et seigneur de Soirans et Exaltation D'Enkidiev Lablanche d'Abancourt; Dame de Tronchay.



Première lance...
Ils se font face et font signe qu'ils sont prêts, Minerve sans plus de procédure donne le départ. Le Vicomte n'avait pas pour habitude de faire dans le détails, jouteur expérimenté, il savait qu'il fallait tout de suite faire son maximum, c'est ce qu'il fît. Il toucha la dame sans qu'elle ne puisse répliquer, celle-ci surprise par la violence du coup de son adversaire ne peut tenir sur sa monture. Elle chute sur le sable de la lice, cependant sans blessure aucune.


Enguerrand Louis Perceval de la Mirandole et de Dublith est déclaré vainqueur.


Contrairement à Angelyque qui fit preuve d'esprit compétitif, ou encore la plupart - si ce n'est tous - des jouteurs qui, en fin de match s'affrontent à coup de ronds de jambes, Enguerrand de la Mirandole préférait de loin satisfaire son égo par la moquerie. En outre, lorsqu'il remporta sa lance contre Xalta, et si ce n'était d'une femme il n'en connaissait que le sexe, le borgne laissa sa joie de gain sortir.

« - Gloire à moi ! »


Un peu plus tard, quand le score final de ces seizièmes devinrent presque clos, Enguerrand eut davantage de plaisir de voir Angelyque gagner à son tour. Il lui avait soufflé un : indigne de la famille qu'est cette perdante, avec une grande fierté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les 16 ème de Finale   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les 16 ème de Finale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» 8 ème de finale
» Qualification 1/8 ème de finale
» La finale du Radichou Quiz ! (on lit avant de voter)
» présentation du 78 ème régiment d'assaut hiprien
» 1/4 finale H CUP Biarritz Olympique-Stade Toulousain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Du Berry à la Guyenne :: Les Terres de Valençay :: La Baronnie de Valençay :: Aux Abords du Castel :: La Lice-
Sauter vers: